Les membres de l'Académie

Sánchez Ostiz, Miguel

Écrivain

M. Miguel Sánchez-Ostiz est né à Pampelune en 1950. Diplômé de Droit de l'Université de Navarre, il a exercé en tant qu'avocat, avant de se consacrer pleinement au journalisme et à la littérature.

Depuis 1977, il collabore régulièrement avec différents organes de presse, dans lesquels il publie des articles d'opinion, des récits de voyages et des critiques littéraires. Il tient à ce jour une rubrique d'opinion dans le quotidien de Navarre Diario de Noticias, et la critique littéraire du journal ABC, de Madrid. Auteur de nombreux travaux d'édition en tant que critique, de prologues et de catalogues d'expositions, il a également donné de nombreuses conférences dans différentes universités espagnoles.

Son œuvre littéraire comprend poésie, romans, récits de voyages, biographies et essais, parmi lesquels on trouve: No existe tal lugar (1997), Palabras cruzadas (1998), El vuelo del escribano (1999), La flecha del miedo (2000), Derrotero de Pío Baroja (2000), Los barruntos de la botica (2000), La marca del cuadrante, Poesía 1979-1998 (2000), El corazón de la niebla (2001), La casa del rojo, Diarios 1995-1998 (2001), En Bayona, bajo los porches (2002), Última estación, Pamplona (2002), Peatón de Madrid (2003), La Nave de Baco (2004), Liquidación por derribo. Diarios 1999-2000 (2004), El piloto de la muerte (2005), La isla de Juan Fernández (2005), Pío Baroja, a escena (2006), La calavera de Robinson (2006), Tiempos de tormenta (2007) et Cuaderno boliviano (2008).

Il a reçu divers prix, dont le Prix National de la Critique (1998), le Prix Euskadi de Littérature (1989), et le Prix Herralde (1989). Finaliste du Prix National de Littérature à plusieurs reprises, il reçoit le Prix Príncipe de Viana de la Cultura (2001) et le Prix Euskadi du Essai (2010).

Membres titulaires

Présidents d'Université

Membres honoraires

Membres correspondants

Membres correspondants jeunes

Ancien Membres

top